Blog

Définition du Spam de Yahoo!

Yahoo“Operationally, we define spam as whatever consumers don’t want in their inbox.”
Miles Libbey de Yahoo! – FTC Spam Summit de Juillet 2007

Commentaires (7)

  1. Jean Lançon - Répondre

    17 novembre 2008 at 23 h 15 min

    J’ai quand même beaucoup de mal à comprendre cela de la part de prestataires sérieux comme Yahoo (et la plupart des autres).

    Pour ma part je ne considère comme spam que ce qui m’est imposé dans ma boîte aux lettres et à des fins de propagande/promotion. Et aussi, quand je me désabonne d’une newsletter et que l’expéditeur ignore cette demande de désabonnement.

    Dans tous les autres cas, même si je n’ai pas envie ou le temps de lire ce que je reçois, j’ai la correction, à l’égard de l’expéditeur, de « poubelliser » son mail, mais sans le déclarer comme étant un spam.

    En vérité, la définition que donne Yahoo du spam est ni plus ni moins une atteinte à la liberté de communication entre un expéditeur et un destinataire, dès lors que ce dernier a pleinement consenti à recevoir les mails du premier.

  2. admin - Répondre

    18 novembre 2008 at 23 h 36 min

    Bonsoir,

    Votre commentaire est très intéressant mais je ne pense pas que l’on puisse parler d’atteinte à la liberté de communication.

    Yahoo! est effectivement un opérateur sérieux, mais comme tout les ISP, il est aussi extrêmement attaché a la qualité du service qu’il fournit a ces clients, les utilisateurs de son service de messagerie gratuit.

    Et cela se traduit aujourd’hui par filtrer le spam correctement et a favoriser les messages « désiré » par ces utilisateurs, ceci en se basant sur les plaintes émises par l’expéditeur.

    Il faut remettre les choses dans leur contexte : la proportion de spam dans le trafic email mondial est énorme, entre 80 et 90% selon les sources et les premières victimes financière de ce fléau sont les ISP, les gens qui reçoivent les emails en masse, car ils traitent des quantités gigantesque de messages.

    A contrario d’un envoi postal ou d’un SMS, qu’elle est le cout de l’email si ce n’est le cout du service technique lié au routage ?
    Aucun car n’importe qui peux envoyer des emails sans payer le moindre centimes.

    La liberté est souvent défini comme ‘ne devant pas nuire a autrui’, en cas de nuisance de la part du spam, les opérateurs s’estiment en droit de filtrer les messages selon leurs règles dont le principe est : « Je ne laisse passer les messages que mes utilisateurs désirent ».

    Ce concept dit de « réputation » est assez loin des lois encore basées sur la « permission ».

    Jérôme GAYS

  3. Jean Lançon - Répondre

    23 novembre 2008 at 11 h 43 min

    Bonjour,

    Ce que je voulais dire, c’est que ce qui prime dans l’attitude de Yahoo (et de bien d’autres prestataires de mail), c’est la présumée bonne foi du destinataire contre la présumée mauvaise foi de l’expéditeur.

    Ce qui signifie qu’un expéditeur adressant de bonne foi un mail à un client opt-in, risque de se retrouver blacklisté chez Yahoo (ou autre) parce que sur 1 million de destinataires opt-in, 2 ou 3% vont le signaler comme spam, soit par « flemme » de faire la procédure de désabonnement, soit parce que le mail va tomber au moment où le destinataire est de mauvaise humeur, soit parce que ce jour-là l’offre précise qui lui sera proposée ne l’intéressera pas (même si toutes les autres avant lui convenaient). La notion de « réputation » est donc présentement d’une très grande fragilité.

    Je pense que ce genre de raisonnement de la part du prestataire est un peu court, même si je concède que les moyens de vérification complémentaires sont limités. Cependant, la plupart des bons prestataires de mailing-listes et autres autoresponders (Aweber, Cybermailing, etc.) ont ouvert aux prestataires les portes de leurs systèmes pour qu’il soit bien compris qu’aucun mail ne partait de chez eux sans opt-in (chez Aweber, aucune liste ne peut même être créée et activée sans vérification manuelle préalable, par leurs équipes, du message d’inscription).

    Je suis comme vous contre le spam et les abus d’emailing en tous genres, mais ne les remplaçons pas par des abus d’anti-spam.

  4. […] la plupart des FAI et webmail, la préoccupation principale d’Orange est de protéger son infrastructure de messagerie et […]

  5. […] Like most ISPs and webmail services, the main concerns for Orange are to protect its messaging infrastructure and satisfy its customers. […]

  6. […] Like most ISPs and webmail services, the main concerns for Orange are to protect its messaging infrastructure and satisfy its customers. […]

  7. […] Aujourd’hui, un spam n’est plus un message envoyé sans consentement mais un email qui n’intéresse pas son destinataire. […]

Add a Comment